Vous êtes ici

Étoffes et Habillement

Tissus

            L'histoire de l'habillement remonte à plusieurs milliers d'années avant notre ère.

D'abord peau de bête enroulée autour du corps, la parure vestimentaire a peu à peu évoluée vers l'entrelacement de poils d'animaux (laines) et de végétaux (lin, chanvre) : c'était l'invention du tissage.

            Au XIè siècle, les principales techniques de tissage et d'extractions de fibres sont depuis bien longtemps acquises. On tisse et on tricote la laine, la soie, le lin, le chanvre ou encore, de manière extrêmement rare, le coton. Les tissus peuvent être teints, grâce à des substances végétales (garance, genêt des teinturiers...) et animales (cochenille, murex..), et offrent ainsi une gamme de couleur aussi vaste que riche.

            La laine est la fibre principale utilisée au Moyen-Age en occident, de par sa facilité à être obtenue et son confort. Les étapes permettant de passer de la toison d'un mouton au tissage sont nombreuses : nettoyage, cardage, peignage, filage, mise en écheveaux ou teinture, nombreux sont les métiers et les gestes quotidiens qui se cachent derrière ce processus vieux de plusieurs milliers d'années.

            Mais s'il faut s'habiller, il ne faut toutefois pas négliger d'être beau ! Que ce soit grâce à la broderie, au galons ou  aux lacets « finger-loop », tous les moyens sont bons pour revendiquer un statut ou une condition sociale. Et bien vastes sont les savoir-faire à redécouvrir et à expérimenter, dans cette recherche constante d'embellir toute chose...